LE PETIT MAG

Découvrez nos derniers numéros

Le Petit Mag est en ligne... Bonne lecture !

Vos dernières éditions du Petit Mag sont à votre disposition sur ce site !

À la Une des magazines Lens-Liévin et Arras, une invitation à l'évasion et à la détente avec nos pages estivales, et au sommaire, entre autres, les élections aux Conseils régional et départemental, et une exposition en désordre du côté du Louvre-Lens !
Dans notre dernier numéro de Cambrai - Caudry - Le Cateau, outre un retour sur les Régionales et Départementales ainsi que le calendrier du championnat de Ligue 1, c'est l'été et ses animations qui sont à l'honneur avec un cahier estival !
Vous y retrouverez également toute l'actualité du territoire, nos rubriques et les pages jeux.

Bonne lecture et merci pour votre fidélité !

Pensez à mettre lepetitmag.fr dans vos favoris pour ne rien manquer de vos informations locales !

L'équipe du Petit Mag





Votre horoscope de la quinzaine

Bélier

Vous avez tout intérêt à vivre pleinement cette semaine et de profiter au maximum de la clémence de cette période. En effet, les jours qui suivront sèmeront très certainement le doute.

Taureau

Si l’étranger vous sourit, ainsi que la communication, les études, vous aurez également la possibilité de réussir dans le commerce, le journalisme et l’enseignement. Bon vent !

Gémeaux

Il faut savoir se détacher de personnes qui ne sèment que le trouble et apprendre à se préserver des agressivités extérieures. Pour vivre heureux, il faudrait sans doute vivre caché !

Cancer

Une réévaluation concrète de vos conceptions apportera plus de profondeur dans vos sentiments. Sachez écouter les conseils de votre entourage pour mieux orienter votre vie amoureuse.

Lion

Des querelles liées à l’argent ? Des soucis familiaux venus de frères ou de soeurs ? Bref, un climat brouillé risque de vous faire tourner chèvre si vous n’y prenez gare ! Protégez-vous !

Vierge

Cette période donne à vos relations toute leur saveur. Il y a des rencontres et de l’amitié autour de vous. Mais à une condition ! Ne vous figez pas dans une attitude rigide.

Balance

Pourquoi vous faites-vous donc autant d’idées ? Vous êtes brillant et doué pour résoudre vos problèmes, et ce, sans l’aide de qui que ce soit. Cessez donc de douter de vous !

Scorpion

Des propositions de contrats, de mutation intéressante ou d’association, pourraient vous ouvrir sur de nouveaux horizons. C’est une période pleine de promesses qui s’annonce.

Sagittaire

Vous manquez de spontanéité et vous courez le risque de devenir trop besogneux. Cessez donc de vous compliquer la vie et avancez plutôt à pas mesurés sur la voie que vous vous êtes tracée.

Capricorne

Vous possédez des dizaines de centres d’intérêt différents. Relevez donc la tête et profitez de ces dons qui vous permettent de mettre en pratique les idées que vous lancez à la ronde.

Verseau

Comme vous avez un besoin intense de stabilité, sans doute allez-vous enfin apprendre à gérer efficacement vos ressources et à cesser ce gaspillage souvent intempestif.

Poissons

Vous savez tirer le meilleur parti des choses. Génial, optimiste, généreux, tolérant et philosophe à vos heures, vous ne vous laissez pas obséder par les petites choses sans importance.


Votre météo en Artois

Vos brocantes

Animations prochainement disponibles.

Dans votre dernier numéro...

Quand Bernar Venet met le Désordre

Marie Lavandier estime « qu’une exposition c’est aussi une rencontre. Entre une oeuvre et un lieu ! ». A quelques heures du vernissage de l’exposition « L’hypothèse de la gravité », la directrice du musée lensois était aux anges et n’en croyait pas ses yeux.

« Je l’ai rêvé, on l’a fait ! » Non seulement, elle blaguait avec son auteur, l’artiste Bernar Venet, et en plus, elle pouvait dialoguer avec l’oeuvre monumentale qui a envahi le Pavillon de verre et aussi avec le Désordre qui règne dans le parc du musée, au pied du géant Bollaert et de ses barres rondes d’acier.

Marie Lavandier a toujours souhaité que « son » Louvre-Lens, construit sur un carreau de mine, « soit habité ». Ou que « son » parc dialogue avec les terrils jumeaux. « Il est formidable de vivre avec des artistes vivants » répète-t-elle à l’envi. Alors on comprend mieux son large sourire lorsqu’elle présente « son » ami, Bernar Venet, connu mondialement pour ses sculptures métalliques monumentales ainsi que pour ses explorations sur la matière, ses capacités de résistance, ses réactions à la gravité.

L’hypothèse de la gravité

A 80 ans, le Niçois vient donc d’entrer au Louvre-Lens. Et avec lui 110 poutres d’acier corten, en forme d’arcs, de lignes droites et d’angles, pesant chacune une tonne. « J’ai demandé à mon usine d’ajouter du cuivre, du zinc et du chrome » précise l’homme de cette exposition monographique qui occupe le millier de mètres carrés du Pavillon. Les barres se croisent, s’accumulent, s’enchevêtrent, se chevauchent jusqu’à modeler leur espace d’apparition pour créer une surface nouvelle, encore inexpérimentée.

En écho à cet environnement entropique, une autre oeuvre composée de 10 faisceaux d’arc de 4,50 mètres assemblés sont figés en léger déséquilibre, statufiés, médusant de légèreté. Là encore, des tonnes et des tonnes d’acier corten posées sur le sol (4 tonnes par module), et en provenance du palais du Pharo de Marseille, « arrachées et transportées en pleine nuit en convoi exceptionnel ». « La mairie de Marseille voulait me garder encore un peu mais j’avais promis à Marie d’être ici dès le 9 juillet » raconte le propriétaire de la Maison du Muy, qui a vécu plus de 40 ans aux Etats Unis.

Bernar Venet a donc posé, au coeur du bassin minier, L'hypothèse de la gravité. « Mon installation, ici, peut être considérée comme la démonstration la plus aboutie de toutes les oeuvres que j’ai créées » reconnaît celui qui a pourtant posé un Arc majeur de 61 mètres de haut au km 99 de l’autoroute A4/E411, dans la province de Namur. « Cette oeuvre que je propose au Louvre-Lens bénéficie d’un héritage évident lorsqu’on pense à mes combinaisons aléatoires de lignes indéterminées de 1991 et même à mon tas de charbon de 1963 qui proposait de réaliser des sculptures sans formes spécifiques ».

A chaque fois, l’oeuvre est monumentale, mais son installation, aléatoire. Et comme Marie Lavandier lui avait permis « de se lâcher », Bernar Venet ne s’est pas privé. Les faits sont là. L’effet aussi !

✔ Au Louvre-Lens, jusqu’au 10 janvier 2022. Tous les jours sauf le mardi. Renseignements au 03 21 18 62 62 et sur www.louvrelens.fr

Découvrez l'ensemble du contenu de notre magazine en cliquant ici.

LM – Louvre-Lens, le 13 juillet 2021