LE PETIT MAG

Découvrez nos derniers numéros

Le Petit Mag est en ligne... Bonne lecture !

Hors-série « J'ai dix ans – Louvre-Lens »

Retrouvez notre supplément inclus dans nos journaux, et consacré aux 10e anniversaire du Musée du Louvre-Lens, en cliquant ici.

À la Une de votre magazine Lens-Liévin, un dossier Habitat consacré à la prochaine période hivernale (rénovation, équipement, chauffage, etc.) et au sommaire, entre autres, le chantier d'un nouveau centre ambulancier à Liévin, un forum réunissant habitants, associations et institutions à la Grande résidence, le festival Muse & Piano au Louvre-Lens, et une nouvelle résidence pour faciliter le quotidien à Liévin !
Du côté de l'édition arrageoise, découvrez également notre dossier Habitat, mais aussi la sobriété énergétique annoncée par le futur 1er adjoint de la ville, l'ancien président d'Arras FA honoré de son vivant, la reconstruction des bâtiments Porketto - JB Viande à Wancourt, et un nouveau geste de solidarité envers l'Ukraine !
Dans notre dernier numéro de Cambrai - Caudry - Le Cateau, retrouvez, entre autres, un dossier sur le vaste chantier qui attend la cathédrale (12 millions d'euros et sept ans de travaux), l'organisation d'une épreuve de cyclisme féminin, ainsi que plus de 40 spectacles à l'affiche des Scènes Mitoyennes à Cambrai et Caudry !
Enfin, notre édition de Péronne vous propose un article sur l'histoire presque millénaire de l'Hôtel de ville, un hommage à Bruno Bonduelle, fondateur du groupe homonyme et décédé en ce mois de septembre, et un retour sur la première édition de l'épreuve cycliste féminine « À travers les Hauts-de-France » !
Vous y retrouverez également toute l'actualité du territoire, nos rubriques et les pages jeux.

Bonne lecture et merci pour votre fidélité !

Pensez à mettre lepetitmag.fr dans vos favoris pour ne rien manquer de vos informations locales !

L'équipe du Petit Mag





Votre horoscope de la quinzaine

Bélier

La réussite professionnelle est à votre portée. Sachez saisir cette chance offerte, car elle ne se représentera certainement pas de si tôt ! Côté forme, il faudrait bouger plus !

Taureau

Côté coeur, les sujets mariés devront gérer une situation compliquée avec tact pour éviter l’orage. Le dialogue permet bien des choses si chacune des parties se montre ouverte et réceptive.

Gémeaux

L’ambiance générale n’est pas au top. Paré à toute éventualité, vous ne vous laissez pas emporter par votre impulsivité par peur de déraper. Et comme vous faites bien !

Cancer

Un peu mise à l’écart, votre petite famille va retrouver celle ou celui qui montrait tant d’attentions charmantes. Plus tendre, vous ramènerez sous votre toit une belle douceur de vivre.

Lion

Vous l’avez compris ! C’est en sortant davantage que vous allez nouer de belles amitiés. D’autre part, votre vie de famille est intense. Si vous vivez en couple, vous vous sentez complice.

Vierge

Inutile de vouloir vous piéger ou vous emmener dans des situations scabreuses ! Vous êtes sur vos gardes et restez en alerte. On n’apprend pas au vieux singe à faire des grimaces !

Balance

Si vous avez un différend d’ordre juridique, revoyez vos arguments avec soin, car un détail peut vous avoir échappé et changer la donne. Sentimentalement, l’atmosphère est sereine.

Scorpion

Foncez ! Sur le plan professionnel, vous possédez tous les atouts pour mener à bien votre programme. Vous avez opté pour une hygiène de vie plus stricte et vous faites bien.

Sagittaire

Il est temps d’apprendre à écouter ce que votre corps vous réclame. Un peu de sport, une alimentation équilibrée et un sommeil assez serein, vous assureront une belle énergie.

Capricorne

Vous attirez l’attention sur les défauts de ceux qui vous entourent. Serait-ce une tactique pour arriver plus vite au but ? Attention, vous allez vous engager sur un terrain glissant !

Verseau

Vous tailler la part du lion, certes, mais pas à n’importe quel prix ! La droiture vous irait mieux, c’est sûr ! Ne faites rien que vous pourriez regretter un jour. A vous de voir…

Poissons

Vos amis ressentiront des déraillements qui vous font quitter la voie de la sagesse. Jouer avec la sensibilité des siens est toujours un jeu dangereux qui finit par nuire un jour ou l’autre.


Votre météo en Artois

Dans votre dernier numéro...

Un Hôtel de Ville style renaissance

L’Hôtel de Ville de Péronne d’aujourd’hui a connu par le passé de multiples constructions et démolitions dues aux turpitudes de l’histoire à commencer par les guerres qui ont trop souvent marqué Péronne et sa région.

Le premier Hôtel de Ville connu, surmonté d’un beffroi, et commandé par Philippe IV le Bel date de 1293. Plus d’un siècle plus tard, en 1397, un premier problème, lié à l’instabilité du Beffroi, oblige les échevins à le démonter. Bien plus tard, en 1509, le roi Louis XII permet, grâce aux droits seigneuriaux, de financer sa reconstruction.

Il ne pas faut pas attendre très longtemps pour le voir en ruine à la suite du siège de 1536 mené par Henri III, Comte de Nassau, au service de Charles Quint, qui affrontait François 1er pour la succession du Duché de Milan. Le Maréchal de la Marck sortit vainqueur de ce siège et François 1er accorde alors des privilèges fiscaux qui permettent de financer la reconstruction de l’Hôtel de Ville achevée en 1584.

L’histoire se répète sans cesse

En 1701 la façade de style Renaissance s’écroule mais Louis XIV ordonne de relever la façade qui, en son honneur, est ornée en 1703 d’un soleil de plomb doré avec sa devise de Roi Soleil : Nec pluribus impar. Il faut attendre Louis XVI pour voir l’Hôtel de Ville reconstruit à nouveau et surtout agrandi entre 1751 et 1771.

En 1863, l’Hôtel de Ville et la maison du baillage mitoyenne sont réunis abritant aujourd’hui la bibliothèque municipale et le Musée Danicourt. En 1866 un clocheton orné d’une horloge à plusieurs cadrans a été intégré au toit.

Malheureusement, l’histoire se répétant, la Grande guerre de 14/18 a quasiment réduit en cendre l’immeuble tout comme la plupart des maisons de la ville. L’Hôtel de Ville est reconstruit entre 1918 et 1939 avec la volonté de retrouver l’ancien édifice tel qu’il était avant-guerre à l’exception d’une réduction du nombre d’arcades et de baies en façade réduites à trois. Des tourelles ont aussi été ajoutées à chaque angle ainsi que des sculptures en haut relief représentant une allégorie de la prospérité retrouvée. Aux extrêmes de la façade sont également sculptées la Croix de guerre à gauche et la Légion d’honneur à droite.

Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ont de nouveau fait souffrir l’édifice. Il est restauré en 1945 et nous pouvons apprécier depuis son architecture légère et fine de style renaissance qui fait la fierté des Péronnais.

Découvrez l'ensemble du contenu de notre magazine en cliquant ici.

J.-F.D. – Péronne, le 28 septembre 2022